Où en est l’affaire Chronimed ?

Bien que discrédités par les autorités de santé, les faux traitements miracles de l’autisme à base d’antibiotiques, antifongiques et antiparasitaires sont toujours promus à ce jour comme si rien n’était. En 2018, ils avaient déjà été prescrits sur le long terme par des 54 médecins Chronimed ou formés par eux. Aucune sanction n’a pris effet à ce jour. Cela se passe en France dans l’indifférence générale. Je propose un état des lieux et de passer en revue toutes les annonces officielles.

L’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments

L‘ANSM a mis en garde, le 15/09/2020, contre l’utilisation potentiellement dangereuse de ces médicaments et a saisi le procureur pour cette affaire. Il y a eu plusieurs signalements dont le mien en juillet 2019.

Nous restons sans nouvelle sur l’avancement de cette affaire

Ordre des médecins

Fin 2017

Une procédure d’urgence a été diligentée contre un médecin dont j’ai signalé les ordonnances dangereuses pour guérir l’autisme à partir d’octobre 2017 ainsi qu’un énorme dossier sur Chronimed. Plus d’infos : Le Dr Bransten : des ordonnances affolantes avec 5 antibiotiques pour « guérir » l’autisme.

Cette affaire n’a pas abouti. Une pétition en sa faveur a récolté 110.000 signatures et que l’un des trois membres du comité fait aussi partie du groupe Chronimed.

En août 2022, ce médecin Lyme mettait toujours en avant ses compétences dans le champ de l’autisme sur le site de Doctolib et promeut son site web « autisme, maladies autoimmunes et infections froides » (référence au site web supprimée en août 2022).

Novembre 2020

Le Dr Philippe Raymond a fait l’objet d’une décision de radiation en novembre 2020 qui a été annoncée par la FFMVT Il a cependant fait appel et exerce dans l’intervalle. Il bénéficie d’innombrables soutiens. Plus d’infos : Radiation d’un pilier de Chronimed. J’ai personnellement transmis des documents et des ordonnances trouvées sur Facebook.

Le Dr Raymond est toujours inscrit au tableau de l’ordre à ce jour. L’audience pour la procédure d’appel devrait avoir lieu avant fin 2022 selon les informations qui m’ont été communiquées.

Année 2022

Direction Générale de la Santé

23/02/2021

La Direction Générale de la Santé a publié une note sur le site de la Sécurité Sociale précisant que les traitements Chronimed pour l’autisme sont à interrompre dans les meilleurs délais, s’agissant de prescriptions potentiellement dangereuses. J’avais fait des signalements à la DGS en avril 2018 et en avril 2019. Plus d’infos : Remèdes à interrompre dans les meilleurs délais

Cette annonce n’a pas été médiatisée. Je ne l’ai découverte que longtemps après la publication en faisant des recherches approfondies sur le sujet.

HAS (Haute Autorité de Santé)

Le 9 Mars 2012, la Haute Autorité de Santé a pris position, précisant dans ses recommandations officielles pour l’autisme (p. 38) que les traitements antibiotiques et antifongiques n’étaient pas recommandés.

En juin 2018, l’argumentaire des recommandations HAS pour la maladie de Lyme passe en revue les arguments en faveur de l’approche Chronimed – Montagnier de l’autisme qui ont proposés, pour les écarter (pages 126, 127, 129, 132, 140, 141, 150 du document).

Le Dr Philippe Raymond, a participé aux groupes de travail de la Haute Autorité de Santé sur la maladie de Lyme pendant des années, alors même qu’il propose des traitements combinant antibiotiques, antifongiques et antiparasitaires comme traitement de l’autisme depuis 2006. En avril 2022, il est toujours membre des groupes de travail du Haut Conseil de Santé Publique

Ordre des pharmaciens

Le 28/05/2020, l’Ordre des pharmaciens a publié un communiqué mentionnant des essais cliniques sur l’utilisation d’antibiotiques dans le traitement de l’autisme rappelant que « le pharmacien doit refuser de dispenser un médicament « lorsque l’intérêt de la santé du patient paraît l’exiger » et « donner les conseils nécessaires au bon usage du médicament« .

Il n’est pas précisé qu’aucune autorisation n’a été accordée pour la conduite d’essais thérapeutiques. La notion d’intérêt de la santé du patient serait à expliciter davantage dans le contexte où des faux traitements sont proposés pour guérir l’autisme sous couvert d’infections « dormantes ».

Assemblée Nationale

Prescriptions médicamenteuses pour des enfants autistes en débat à l’assemblée nationale

Le gouvernement étant interpellé lors d’une séance à l’Assemblée Nationale le 15/12/2020, Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, répond en précisant qu’il s’agit de traitements menés hors protocole, et hors protocoles de recherche (Sophie Cluzel)

« S’agissant des antibiothérapies dénoncées par plusieurs lanceurs d’alerte depuis plus d’un an, je suis déterminée, avec le ministre des solidarités et de la santé, à faire toute la lumière sur ces pratiques qui mettent notamment en cause des professionnels de santé agissant hors protocole, et hors protocole de recherche. La délégation interministérielle à l’autisme et aux troubles du neuro-développement et le ministère des solidarités et de la santé se sont mobilisés suite à ces alertes et la justice est saisie. » (Sophie Cluzel)

« Les pratiques de prescription d’antibiotiques dénoncées ne sont pas validées scientifiquement dans le champ de l’autisme. Je serai particulièrement attentive aux conclusions de l’enquête en cours et aux conséquences engendrés par ces pratiques sur les enfants concernés. Il faut accompagner leurs familles. Nous leur devons la juste information, toutes les informations, et nous les accompagnerons comme il le faut. » (Sophie Cluzel)

assemblee nationale essais non autorises autisme

Plusieurs pseudo protocoles ont été menés. Dans un journal médical, le cas d’un enfant qui « entre dans le protocole » est décrit en détail : Maladie de Lyme, syndrome autistique et traitement antibiotique : une réflexion à partir d’un cas. Montagnier lui-même a fourni des détails sur une étude clinique sur 97 enfants dans la conférence filmée de sa présentation au congrès AutismOne de Chicago de 2012, d’ailleurs mentionné en détail dans son brevet. Le Dr Raymond a aussi fourni des informations détaillées là-dessus. Il y a aussi un essai sur 200 enfants mentionné dans un mémoire et dans Paris Match entre autres. Par ailleurs, une « cohorte non scientifique » de 3000 enfants a été citée lors d’un colloque à l’ENS. Plus récemment, le 17/07/2019, le président de la Fondation autisme a affirmé qu’une étude était en cours pour tester les hypothèses de Chronimed mais cela a été démenti. Un budget de 550.000 euros a été alloué. Plus d’infos : Un mystérieux projet

Claire Compagnon

Claire Compagnon, Secrétaire d’Etat Chargé des personnes handicapées, s’est contenté de reprendre, le 05/06/2020, le communiqué laconique de l’Ordre des pharmaciens (lien)

Elle n’avait pas dénoncé l’approche Chronimed dans un documentaire de France 2 où elle était invitée en 2019 alors même qu’une ordonnance avec des antibiotiques, dont de l’azithromycine mais également de l’hydroxychloroquine a été diffusée à l’antenne.

Une note interne

Une note interne de Sophie Cluzel et Claire Compagnon a été adressé à des responsables associatifs, dont l’un qui me l’a transmise le 11 décembre 2020. Les auteures m’ont donné l’autorisation de la mettre en ligne sur mon blog.

Lire cette note que j’ai copié – collée et dont j’ai surligné certains passages au fluo

Nous sommes cependant dans l’attente d’une communication officielle, à moins que cette affaire ne soit définitivement enterrée (?)

Informations sur le contexte

30 autres articles sur le scandale Chronimed sur ce blog

Suzanne Ruhlmann
Suzanne Ruhlmann

Lanceuse d'alerte - contre les faux traitements de l'autisme

Publications: 45