Le Dr Bransten et ses ordonnances affolantes pour « guérir » l’autisme

Le Dr Bransten est connu pour ses ordonnances à rallonge pour la maladie de Lyme, mais il utilise le même type de protocole non reconnu pour tenter de « guérir » l’autisme, affolant les pharmaciens au passage. Des parents inquiets postent ces ordonnances dans des groupes Facebook dédiés aux approches pseudo-biomédicales de l’autisme. Inflitrée dans ces groupes, j’ai fait une longue série de captures d’écran qui jettent un éclairage cru sur des pratiques dissidentes et dangereuses. Les réactions des autorités de santé, de médecins, et autres professionnels de santé et scientifiques sont sans équivoque.

Une prescription qui a affolé les pharmaciens

Un jour je suis tombée sur le post d’une mère d’enfant autiste qui s’est rendue à la pharmacie avec une prescription longue comme le bras

ordonnance chronimed tour pharmacie 1

Une pharmacienne, membre du groupe Facebook où j’étais infiltrée, pourtant fan de Chronimed, a clairement pointé la dangerosité de la prescription :

ordonnances dangereuses dr bransten

Ce post et la conversation qui a suivi m’a déterminée à faire un signalement et à mener des recherches poussées sur Chronimed dont je ne savais rien à l’époque.

Ce médecin était recommandé par les administrateurs du groupe Facebook de 10.000 membres qui étaient au courant de ses pratiques :

traitements lourds chronimed

Une étude de cas publiée décrit le traitement Chronimed comme une « chimiothérapie lourde » avec des « doses majeures ».

A contre-courant des données de la science

Pour donner quelques éléments de contexte, le Dr Bransten a affirmé, dans une lettre adressée à la ministre de la Santé que « 90% des enfants autistes [auraient] un marqueur positif à Lyme, et que cette maladie serait une forme de « Sida bactérien ». Il se base notamment sur un examen non reconnu, facturé 290 euros, l’encéphaloscan.

encephaloscan

Inutile de préciser que ces affirmations sont à contre-courant de la science, mais je citerai tout de même ces deux études :

Selon sa vision de Lyme, une position très marginale même parmi les médecins Lyme et aux antipodes du consensus scientifique, cette maladie ne serait pas uniquement transmise par les tiques, mais par d’autres insectes, dont les moustiques, par voie sexuelle et par transmission foeto-maternelle.

Selon le Dr Bransten, ce serait « criminel » de ne pas proposer ces traitements car Lyme serait, selon lui, une cause extrêmement importante de troubles autistiques

This image has an empty alt attribute; its file name is image-180.png

Cette hypothèse a pourtant été démentie par des études bien menées (cf partie 3 de l’article Debunk de Chronimed).

Cependant, il se revendique chercheur et découvreur. Un lecteur de son livre commente cette revendication.

Une présentation problématique sur Doctolib

bransten doctolib

Allégations sensationnalistes sans fondement

Il parle de « guérison » et « d’amélioration des performances psycho-intellectuelles » grâce à un traitement antibiotique. Pour justifier ce choix thérapeutique, il mentionne une étude américaine portant sur 1500 médicaments déjà testés. Il se garde cependant de préciser qu’il s’agit seulement de tests in vitro et dans Alternative Santé, et passe aussi sous silence le fait que cette recherche fondamentale est consacrée à la maladie de Lyme, strictement sans rapport avec l’autisme. Il avance qu’une combinaison d’antibiotiques et d’antifongiques testée sur une « cohorte internationale d’enfants autistes [aurait] permis une franche amélioration du comportement de la moitié d’entre eux« . Il n’y a étrangement aucune publication à ce sujet, à part une étude de cas consacrée à un seul enfant qui a servi de cobaye pour un traitement lourd avec des « doses majeures d’antibiotiques« pendant une année entière dans le cadre d’un protocole hors cadre réglementaire.

Il rapporte dans une vidéo (à 4 min) qu’un certain nombre de médecins ont pris en charge ces enfants et qu’un « grand nombre d’entre eux [auraient] été guéris, améliorés. »

Un membre de son réseau a dit de lui que son taux de succès pour guérir l’autisme était de 98%.

fake news 98pourcent guerison autisme

Menacé de radiation

En octobre 2017, comme mentionné plus haut, j’ai découvert par hasard une ordonnance affolante du Dr Bransten pour guérir l’autisme d’un enfant autiste de 4 ans postée en ligne par sa mère. Je l’ai signalée au Conseil National de l’Ordre des Médecins , ainsi que d’autres par la suite accompagnées de l’ensemble des discussions explicitant le contexte. Ce médecin Lyme, qui avait déjà été maintes fois dénoncé auparavant, notamment par des confrères, et qui a fait plusieurs fois l’objet de poursuites, a été mis en cause une fois de plus par l’Ordre des médecins pour insuffisance, autrement dit, mise en danger de ses patients. Visé par une procédure d’urgence, et de radiation définitive, l’affaire a été médiatisée et il a réussi à récolter 110.000 signatures de soutien. Une partie des signataires sont des américains. Parmi ses appuis, on pourrait citer des associations Lyme telles que Le Droit de Guérir qui évoque l’aide apportée par ce médecin « à un grand nombre d’enfants autistes » et Vaincre Lyme. Dans le cadre d’une précédente affaire, en 2016, il a eu le soutien d’un directeur de recherches de l’Inserm, Hans Yssel, et d’un directeur de recherches au CNRS, Hugues Gascan. Le professeur Montagnier avait écrit une lettre de soutien pour le Dr Bransten dès 2012.

Les enfants cobayes

Les témoignages ont afflué en faveur du Dr Bransten, mais je n’en ai trouvé aucun décrivant une amélioration ou guérison de l’autisme…mis à part une vidéo, supprimée depuis, en présence de son avocat, attribuant, sans preuve, les progrès d’un enfant à un cocktail médicamenteux.

En fait, beaucoup d’enfants autistes qu’il a traités font partie de la communauté des gens du voyage (cf. chapitre 13 de son livre Maladie de Lyme chronique, sortir de l’impasse). Mais il a aussi une patientèle issue de toutes les classes sociales, qui vient des quatre coins de la France et même de l’étranger. Il faut dire que son précédent site Web était particulièrement bien référencé, grâce à un nom de domaine très stratégique, à savoir cabinet-medical-paris.com.

La procédure contre lui a échoué.

Vidéo : Sortie du Dr Marc Bransten du Conseil National de l’Ordre des Médecins.

La Fédération Française le Lutte contre les maladies vectorielles à tiques nous apprend que ce médecin généraliste a été totalement blanchi par le Conseil National de l’Ordre des médecins, en juin dernier (2018).

Il a pu désigner un médecin expert dans le cadre de la procédure d’urgence et choisir un médecin Chronimed comme lui. Ce groupe de médecins adhère à la vision de Montagnier pour la prise en charge de l’autisme avec des cocktails d’anti-infectieux à très long terme. Il avait aussi un autre puissant soutien, celui de l’ILADS, sans doute pas au courant de ses prescriptions pour guérir l’autisme.

Les parents inquiets se confient sur Facebook

Je vous invite à parcourir les commentaires de parents par rapport à certaines de ses ordonnances qui ont été postées sur Facebook et les conseils incongrus que leur ont été donnés dans des groupes Facebook promouvant les faux remèdes de l’autisme. Certains passages sont surlignés et tout a été anonymisé. Je voudrais également encourager chaque lecteur de ce blog à parcourir les listes de médicaments prescrits que j’ai répertoriés par type ou classe, pour mieux comprendre les enjeux de cette affaire.

L’ordonnance a fait le tour de la pharmacie

C’est un médecin Chronimed que beaucoup de parents d’autistes consultent

Une ordonnance pour l’autisme avec 5 antibiotiques

6 mois de traitement pour l’autisme

Autres ordonnances

Je pense que plusieurs des ordonnances suivantes sont également du Dr Bransten vu la ressemblance troublante et certains indices du contexte (à vérifier) :

Vidéos

lanceur d’alerte en danger

Une maladie du système immunitaire

Les annonces officielles concernant Chronimed

Suzanne Ruhlmann
Suzanne Ruhlmann

Lanceuse d'alerte - contre les faux traitements de l'autisme

Publications: 45