Qui suis-je ?

Lanceuse d’alerte

Par tout un concours de circonstances, je me suis retrouvée dans un groupe Facebook de 10.000 membres faisant la promotion de divers faux traitements pour l’autisme. J’étais à l’affut de renseignements sans rapport avec ce sujet, brutalement sans nouvelles de mon fils autiste.

J’ai découvert que tous les parents membres du groupe devaient consulter un « Chronidoc » pour la prise en charge de l’autisme de leur enfant. Il était question de médecins de la mouvance Chronimed qui prescrivent des antibiotiques avec d’autres médicaments au très long cours, sur plusieurs années, aux enfants autistes. Selon Luc Montagnier, ils seraient sujets à des infections « froides », une théorie non prouvée. Un deuxième groupe Facebook exclusivement dédié à l’approche Chronimed était dirigé par le président du Collectif Autisme, qui réunit les fédérations d’associations. En 2017, j’ai assisté à la fermeture précipitée du groupe de 10.000 membres… pour en créer un nouveau avec des conditions d’accès strictes.

Les dangers de ces prescriptions ont été pointées par des médecins et pharmaciens. Une pharmacienne, qui semblait pourtant fan de Chronimed, a écrit qu’un jour un enfant risquait de finir aux urgences en faisant allusion à la prescription d’un médecin en particulier. Très sensiblilisée à la question de la sécurité des médicaments vu que j’ai travaillé pendant toute une époque dans la gestion de données de recherche clinique, dans une grande entreprise pharmaceutique, et même, plus tard, en milieu hospitalier, je ne pouvais pas rester indifférente à ce que je venais de découvrir. Il faut préciser qu’en parallèle les enfants devaient subir un autre traitement, mais cette fois-ci sans médecin, sous la guidance de parents plus expérimentés et initiés à une méthode confidentielle : une chélation, normalement destinée aux victimes d’empoisonnement sévère aux métaux lourds, Des fausses rumeurs sur les vaccins alimentaient des peurs qui justifiaient tout. Des chélateurs chimiques étaient achetés en ligne sur un site sud-africain et ce « traitement » pouvait durer 6 ans.

J’ai passé deux ans à collecter des informations sur ces pratiques en ligne mais dès 2017, j’ai commencé à faire des signalements aux autorités de santé en leur envoyant, entre autres pièces, des captures d’écran que j’ai réalisées en très grand nombre puis à diffuser des informations à ce sujet. Mes captures d’écran ont été mentionnées dans Egora, Le Parisien, L’Express, dans le reportage TV pour Arte, Antivax, les marchands de doute, radio RCF Alsace, Tonic Magazine et également dans le Livre noir de l’autisme qui présente une version édulcorée du scandale.

Captures d’écran

Ces échantillons illustrant bien le fait qu’il était impossible de rester indifférent à certains posts et que la necessité de réaliser des captures d’écran s’imposait comme une évidence.

MagicDoc

magicdoc chronimed

Interviews

Mai-juin 2022, disponible chez votre marchand de journaux en Alsace (pages 12-13) :

tonic magazine 1
rue89 article

Radio RCF Alsace

Interview pour la radio RCF par Bénédicte Bossard (20/01/2022)

Une lanceuse d’alerte alsacienne pour dénoncer les pseudo traitements médicaux (21 minutes)…

vintage g943d07954 640

ARTE

J’ai été interviewée dans le cadre du reportage TV d’Arte, Antivax, les marchands de doute (21/12/2021)

Avec Marc Garmirian et Lise Barneoud (à 30 minutes)

image

Journal Le Parisien

Mon parcours est mentionné dans cet article du Parisien.

Ses centaines de captures d’écran sont autant de bombes si les autorités souhaitent s’en emparer pour faire bouger les choses

Florence Méréo, Le Parisien
enquete sur les escrocs de lautisme edited
02/04/2019

Magazine l’Express

Il est fait allusion au contexte de mes démarches en tant que lanceuse d’alerte

Lanceuse d’alerte malgré elle

Romain Scotto, L’Express
image 3
02/04/2019

30 articles sur le scandale Chronimed

Contact

Contactez-moi de préférence sur les réseaux sociaux, ou par mail :