Une fondation pour la pseudoscience

La Fondation Autisme dont la mission est de soutenir la recherche dans l’autisme et contribuer à l’évolution des politiques publiques a été créée en 2004 par une militante antivax de tout premier plan, Martine Ferguson. Le dirigeant actuel, Bertrand Jacques adhère totalement à l’approche Montagnier de l’autisme. Le vice-président n’est autre que Florent Chapel, par ailleurs co-président d’Autisme Info Service.

Présentation

La Fondation Autisme est composée de trois éléments :

  • une fondation dont l’objet principal est la recherche appliquée en matière d’autisme et le soutien à toutes les initiatives de solidarité autour de l’autisme 
  • une association, « Agir et vivre l’autisme », qui a créé douze établissements expérimentaux en dix ans, soit un tiers de ceux qui existent en France, [… ]
  • l’Institut de l’Autisme

C’est l’association Agir et Vaincre l’autisme, rebaptisée Agir et Vivre en 2011, dirigée actuellement par Vincent Dennery, lobbyiste pour Chronimed, qui a porté le lancement de cette fondation qui est sous l’égide de la Fondation de France.

Plus d’infos sur Chronimed : Où en est l’affaire Chronimed ?

Promotion d’un congrès du charlatanisme

En 2016, la Fondation Autisme a fait la promotion d’un congrès de toutes les approches charlatanesques de l’autisme :

congres fondation autisme

Le président de la Fondation Autisme, Jacques Bertrand, a salué la qualité de ce congrès portant sur divers faux remèdes pour guérir l’autisme

Jbertrand congres sortir autisme
Parmi les intervenants :
  • Senta Depuydt, une militante antivax de tout premier plan, organisatrice du congrès
  • Le professeur Luc Montagnier et le Dr Raymond de Chronimed qui prônent les antibiotiques associés à des antifongiques et antiparasitaires pour guérir l’autisme, promesses de guérisons et d’améliorations spectaculaires à l’appui. Le Dr Raymond a été radié depuis par l’Ordre des médecins
  • le Dr Skorupka, qui a co-fondé Chronimed en 2009, radiée de l’ordre en France depuis 2010.
  • Natasha Campbell qui prône un régime hautement restrictif sur des bases pseudoscientifiques, GAPS
  • le Dr Clavera, médecin DAN!
  • le Dr Grandgeorge, qui prône la guérison de l’autisme grâce à l’homéopathie.
  • le prof Estienne qui vante les vertus de la chélation de métaux lourds,…

Site du congrès : Sortir de l’autisme. Les vidéos sont disponibles gratuitement en cliquant sur ce lien, grâce au bon de réduction.

Désinformation sur l’autisme

La page Facebook, tout comme le site Web de la fondation Autisme, affichent leur intérêt pour Montagnier et ses thèses sur l’autisme, dénoncées de longue date par la communauté scientifique, ainsi que pour d’autres interventions non reconnues. On tente de nous faire croire que les faux remèdes potentiellent dangereux de Chronimed pour l’autisme, qui ont été prescrits par 54 médecins en France, méritent d’être étudiés dans le cadre d’essais cliniques.

fondation autisme montagnier

La Fondation Autisme fait l’annonce suivante sur leur site Web :

« Depuis 2010, un réseau de médecins (Chronimed) qui réalisent le suivi médical d’un millier d’enfants et adolescents autistes a constaté qu’environ quatre sur cinq souffrent d’infections bactériennes intracellulaires (chlamydia, borrelia, mycoplasme). Contrairement aux bactéries classiques, ces nano-bactéries se situent à l’intérieur de la cellule, où elles sont difficilement détectables. En traitant ces infections, les médecins indiquent par ailleurs observer une amélioration des symptômes d’autisme, en particulier pour les enfants de moins de sept ans. Ces observations de praticiens, relevées sans la rigueur nécessaire à une étude scientifique, pointent néanmoins vers la possibilité qu’une infection par des nano-bactéries, à travers l’émission de toxines dans le sang, aggrave les symptômes d’autisme. Des pistes de compréhension nouvelles des mécanismes en jeu s’ouvriraient alors, ainsi à terme que des stratégies thérapeutiques antibactériennes pour les personnes autistes infectées, diminuant leurs symptômes et facilitant leurs apprentissages. »

Source : Fondation Autisme

Cependant, leurs hypothèses s’écroulent comme un château de cartes quand on les examine de plus près, ainsi que les allégations d’améliorations sensationnelles ou de « guérisons ».

Un médecin Chronimed directeur médical

En 2018, un médecin Chronimed, le Dr Louis Teulières, est le directeur médical de la Fondation Autisme.

Source : Clinique Médicale Internationale de Lisbonne

Sur le site de l’organisme Phélix dont il est co-fondateur et président, il affirme que 25% des cas de TSA seraient dus à Borrelia burgdorferi (la bactérie de la maladie de Lyme, et plus de 50% seraient associés à d’autres infections persistantes.

Un appel urgent du Dr Teulières a été relayé par l‘association Lyme Sans Frontières, présentant l’autisme à tort comme une maladie neurodégénérative. Il explore la voie d’un traitement de l’autisme et de la maladie de Lyme au moyen de phages, qui sont des virus mangeurs de bactéries. La réalité de ces infections n’a pourtant pas été démontrée.

Soutien de Chronimed

Le Dr Raymond, porte-parole de Chronimed, a affirmé en 2016 que la Fondation Autisme les a soutenu depuis 2012 :

« Il y a dix ans, on parlait de piste infectieuse, aujourd’hui, la piste est devenue un boulevard. Nous avons dix ans de recul, 3000 enfants traités, et 70% de bons résultats. En 2012, nous avons présenté nos bons résultats avec le professeur Montagnier au Ministère de la Santé, à l’Académie de Médecine en mars 2012, et depuis cette période, nous avons le soutien de de la Fondation Autisme.« 

Source

Leur soutien est également mentionné dans le livre de F. Bertoud, Autisme le grand espoir d’en sortir.

Une vidéo diffusant de la pseudoscience

En 2018, la Fondation Autisme réaffirme un soutien sans faille aux théories pseudoscientifiques de Chronimed dans une vidéo de 3 minutes. Elle véhicule la notion que nous disposerions d’un levier curatif pour l’autisme et qu’il faudrait combattre des infections fongiques, bactériennes et parasitaires. Dans la plupart des cas, l’élimination de ces infections se traduirait par la réduction des symptômes d’autisme et l’augmentation des capacités d’apprentissage » :

Désinformation dès 2012

Ci-dessous quelques diapositives présentées par la Fondation Autisme lors d’une Conférence organisée par la Fondation Autisme et la Mairie de Paris en 2012 :

fake news fondation autisme
Source : Fondation Autisme
dc3a9sinformation fondation autisme
Source : Fondation Autisme

La Fondation Autisme cite comme intervenants de cette conférence le Dr Raymond, qu’ils présente comme le « Spécialiste de l’incidence des infections bactériennes intracellulaires en matière d’autisme. » et le Dr Louis Teulières, de Chronimed, qui est médecin généraliste de Chronimed également, qui est diplômé en immunologie, épidémiologie, infectiologie et bactériologie. 

Tribunes parlementaires

Le président de la Fondation Autisme, Bertrand Jacques, aurait voulu un « changement de paradigme » pour la recherche (cf tribunes parlementaires de 2012). Citation :

« Ayant auparavant prouvé l’infection (chlamydia, borrelia ou mycoplasmes), des médecins français ont traité des patients par anti-infectieux… Dans 50% des cas, l’amélioration semble rapide et spectaculaire, 70% chez les enfants de 7 ans, avec 30% de progrès plus lents »… résultats pas évalués dans le cadre d’un protocole de recherche formalisé… »

Bertrand Jacques, tribunes parlementaires 2012

Bertrand Jacques a également participé aux rencontres parlementaires pour l’autisme de 2015.

Des projets de recherche plus que problématiques

Ce protocole de recherche a été planifié avec Luc Montagnier en 2012 pour évaluer l’effet de l’Azithromycine sur les symptômes autistiques des enfants atteints d’autisme régressif – Autibiotique. Source : Actualités Autisme et infections froides (page 9 et 10)

autibiotique

Quelques années plus tard, en 2016, un nouveau projet de recherche pour tester les théories de Chronimed est dévoilé lors d’un colloque : (à partir de 2h58min11s) où de fausses données ont été diffusées.

graphique infections

Les données de ce graphique sont extraites d’un texte de conférence datant de 2002, Elles ont aussi été publiés dans la revue Medical Veritas, qui se présente comme « le Journal de la Vérité Médicale » (!) et qui figure sur la liste des périodiques non recommandables de QuackWatch (plus d’infos). On remarquera que sur 10 pages, le mots vaccins est mentionné 27 fois. Les données correspondent à seulement 18 enfants autistes dont les parents sont tous atteints de maladie chronique. Ces données n’ont jamais été corroborés, mais contredites par une étude portant sur 27.000 enfants conclut au contraire que les sujets avec autisme avaient moins de mycoplasma pneumonia que les contrôles. Plus d’infos

Quelques informations surprenantes dévoilées

A la fin de la vidéo ci-dessus, Bertrand Jacques divulgue des détails qui montrent une fois de plus l’absence de pertinence de ce projet :

« Alexandru Gaman, qui nous a parlé d’infections bactériennes, sur une population de 3000 enfants, qui n’est pas une cohorte scientifique, qui est une cohorte suivie par une cinquantaine de médecins qui ont tous des protocoles un peu différents, 82% d’entre eux sont atteints d’infections bactériennes assez particulières parce qu’elles sont intracellulaires, elles sont difficilement détectables, pas de fièvre. Sur un organisme affaibli par des facteurs environnementaux de type toxicologique ou par des problèmes d’immunologie, à partir du moment où un organisme est affaibli il devient vulnérable à des colonisations bactériennes, fongiques et parasitaires et c’est exactement le thème et le programme de l’étude que vous a présenté Alexandru, piloté par Marion [Leboyer]. Les 2 grandes disciplines médicales impliquées : Immunologie, toxicologie, il y a des stratégies thérapeutiques, 3e discipline médicale, l’infectiologie avec un pourcentage extrêmement important d’individus impactés par des infections bactériennes particulières« 

Bertrand Jacques

Nous apprenons que 3000 enfants ont été recrutés dans une cohorte non scientifique. Habituellement, le terme « cohorte » désigne un groupe de sujets inclus dans une étude observationnelle alors qu’il s’agit ici d’un essai interventionnel. On nous transmet le message inquiétant qu’une proportion extrêmement élevée de personnes serait concernées par des infections bactériennes « particulières ». Dommage que tout cela reste si flou, rendant impossible tout débat de fond.

Un acteur d’importance en France

Malgré ses prises de position en faveur de la pseudoscience, la Fondation Autisme est partenaire de la Fondation Fondamental, qui est une fondation de « coopération scientifique (alliant fonds publics et fonds privés) créée en 2007 sous l’impulsion du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche » (source : Basta media), dont la directrice, Marion Leboyer, a obtenu le grand prix INSERM 2021. La Fondation Autisme a été listée comme association de référence par l’Inserm. Son président a été auditionné par l’Assemblée Nationale sur la prise en charge de l’autisme. La Fondation autisme a été consultée par la HAS (Haute Autorité de Santé) pour l’élaboration des recommandations pour l’autisme.

Articles connexes à lire :