La chélation de métaux lourds est parfois détournée de son usage et présentée comme une panacée pour soigner toutes sortes de maux. De nombreux enfants autistes cobayes ont été soumis à des protocoles normalement destinés à des victimes d’intoxication grave ou d’empoisonnement. C’était le traitement phare d’un programme visant à « vaincre » l’autisme, le DAN! (Defeat Autism Now), qui était à son apogée dans les années 2000, largement discrédité depuis. Le décès d’un enfant de 5 ans dans le bureau d’un médecin a déclenché une onde de choc au niveau mondial. Les mises en garde répétées des autorités de santé, une série de sanctions contre des médecins, les scandales à répétition ont aussi eu raison de cet engouement. Malgré cela, ces pratiques sont toujours d’actualité en France comme ailleurs. Est-ce étonnant vu qu’elle sont associés à un business lucratif ?

Chelation pour guerir autisme

L’autisme n’est pas du au mercure des vaccins

Le recours à la chélation est souvent motivée par la fausse croyance que le mercure, dont un dérivé a été utilisé dans le passé comme préservatif de vaccins serait la cause de l’autisme.

La fraude de Wakefield

Andrew Wakefield, dont l’étude frauduleuse sur 12 enfants a été rétractée, a une énorme part de responsabilité pour ce qui est les Fake News autour des vaccins en rapport avec l’autisme. En ce qui concerne le mercure plus précisément, ce sont des parents qui ont grandement contribué à populariser la théorie selon laquelle le mercure des vaccins pourrait causer l’autisme. On pourrait citer Sallie Bernard, une femme d’affaires, diplômée en histoire médiévale européenne, à l’origine d’une publication qui a eu un impact considérable sur ce sujet. Si certains vaccins un conservateur avec un dérivé de mercure, le thimerosal, la réglementation a évolué depuis.

Les études

Plusieurs études confirment l’absence de lien entre autisme et vaccins. De plus, on n’a constaté aucune baisse ou fluctuation des taux d’autisme suite au le retrait du thimerosal, qui est un dérivé du mercure, et qui a été utilisé comme conservateur dans certains vaccins. Bien au contraire, les taux ont continué à augmenter. Le Danemark l’a supprimé dès 1992, les USA en 2001, en France, c’était en 2009.

REFERENCES des études en bas de page (1)

L’autisme n’est pas du à une intoxication aux métaux lourds

Les dangers des métaux lourds

La toxicité du plomb est connue depuis l’antiquité. Même aujourd’hui, l’intoxication au plomb reste un fléau au niveau mondial, surtout dans les pays les moins favorisés, mais certains efforts restent à faire chez nous. Les conséquences sont catastrophiques sur de nombreux enfants dans le monde, entraînant, entre autres, des baisses de QI, cependant, aucun lien avec l’autisme n’a été mis en évidence.

Le mercure, notamment, est un puissant neurotoxique qui a été retiré des thermomètres et des piles (sauf les piles boutons) mais qui reste présent dans l’environnement. Il ne faut pas oublier non plus que certaines régions du monde et certaines populations sont plus favorisées que d’autres quant à ces expositions.

Des empoisonnements historiques au mercure

Il y a eu des accidents louds de répercussions catastrophiques mais pas d’impact sur le nombre de personnes diagnostiquées autistes

  • La baie de Minamata au Japon : pendant 30 ans (1932-1968), une usine a déversé des déchets liquides fortement concentrés en mercure dans la baie. Les poissons et coquillages, contaminés par cette substance toxique, était le principal moyen de subsistance pour les résidents locaux et les pêcheurs d’autres localités. Les chiffres officiels mentionnent 13000 victimes.
  • Blé contaminé en Irak (1971-72) : 6530 personnes hospitalisées, 459 morts
  • Consommation importante de poisson dans des zones très contaminées aux Seychelles (Océan Indien) et dans les îles Féroe (entre Islande et Norvège) qui a fait l’objet d’un suivi dès 1985, mais aussi parmi diverses autres populations qui vivent de la pêche dans différents autres endroits du globe.

Même si des enfants ont été exposés à des doses massives ou au long cours de mercure dans ces lieux fortements contaminés, on n’a pas constaté d’augmentation du taux d’autisme dans ces régions correspondant à ces périodes mais des symtômes différents.

Conséquences pour l’enfant à naître

On a pu déterminer que le foetus était particulièrement à risque en cas d’exposition à des métaux lourds. Les symptômes peuvent être légers mais il y a aussi de nombreux cas gravissimes. Ils sont généralement irréversibles. Ce qui nous intéresse ici, c’est qu’on n’a pas constaté d’augmentation de cas d’autisme suite à ces intoxications, dans des contextes très différents.

REFERENCES en bas de page (2)

Le mercure dentaire

Certains ont soupçonné le mercure des amalgames dentaires de la mère d’être une cause des causes d’autisme chez l’enfant. En fait, il a été déjà été interdit au Japon en 1982, en Russie en 1985, en Norvège, en Suède et au Danemark entre 2008 et 2009 et dans l’Union européenne il ne doit plus être employé pour les enfants de moins de 15 ans ni les femmes enceintes. Pourtant, l’incidence de l’autisme n’a pas baissé suite à ces interdictions, mais augmenté (!) Malgré toutes les années écoulées, il n’existe aucun signe d’un lien avec l’autisme.

REFERENCES en bas de page (3)

Les enfants autistes n’ont pas plus de mercure dans le sang que les autres.

REFERENCES à la fin de l’article (4)

Les symptômes de l’intoxication au mercure ne sont pas les mêmes que ceux de l’autisme

Les symptômes fondamentaux de l’autisme ne sont pas décrits dans ce contexte. Et les conséquences du mercure sont nombreuses et affectent de nombreux organes et fonctions du corps.

REFERENCES en bas de page (5)

Les limites des tests d’intoxication aux métaux lourds

Un business florissant des tests commerciaux

En médecine alternative, beaucoup ont recours à des tests commerciaux qui ne sont pas reconnus ni validés, ne sont disponibles qu’à l’étranger et/ou en ligne. Ils peuvent être particulièrement onéreux et ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale. ll y a clairement un business très lucratif autour de ces analyses. Ceux qui fournissent les tests peuvent aussi vous livrer la « solution » clé en main, à savoir une multitude de produits dont ils ont parfois l’exclusivité ou encore orienter vers un organisme ou un professionnel bien précis. Cependant, même les tests standard ont des limites si l’exposition aux métaux toxiques est ancienne étant donné que les métaux sont stockés en grande partie à l’intérieur des organes et dans les os.

REFERENCE en bas de page (6)

Porphyrines urinaires

Un laboratoire parisien a du fermer en mai 2018. Il vendait un test non validé pour le dépistage du mercure, utilisé par C. Skorupka, auteure d’un livre prétendant qu’on peut « guérir » de l’autisme et qui met en avant la chélation comme remède pour l’autisme. R. Nataf a publié une étude à ce sujet en collaboration avec elle. La non pertinence du marqueur utilisé a été dénoncée dans la communauté scientifique. En 2002 déjà, ils ont tous deux tenu une conférence en France promouvant la chélation comme remède pour l’autisme.

Oligoscan

Un test parfois proposés est l’oligoscan. Il mesurerait « en un instant » les métaux lourds en scannant la peau du patient, sur la paume de la main, par spectrométrie. Un peu comme une douchette de code barre. Un procédé qui laisse plus que perplexes les spécialistes.

Le président de Chronimed est un thérapeute oligoscan, proposant un protocole qui s’insère dans une « nouvelle thérapie dite quantique [qui] promet monts et merveilles à ses adeptes grâce à des machines futuristes ».

Tests de cheveux

Souvent commandés à l’étanger, ils sont difficiles à interpréter :

  • Il n’existe pas de valeurs normales reconnues, ce qui fait qu’elles sont différentes d’un laboratoire à l’autre
  • Il est difficile de distinguer les substances qui se sont déposées sur le cheveux de celles qui sont excrétées de la matrice du follicule
  • Divers paramètres entrent en jeu : les shampoings, colorations, décolorations, les baignades en piscine, la vitesse de pousse du cheveu, sa texture…

REFERENCES en bas de page (7)

Tests de provocation

Ce sont des tests réalisés après avoir pris un médicament chélateur qui libère des métaux stockés dans notre corps. Ces tests ont été largement dénoncés comme non fiables, certains vont jusqu’à parler d’escroquerie.

REFERENCES (8) à la fin de l’article

Il existe malheureusement, dans ce contexte, tout un marché qui exploite la peur pour vendre des produits inadaptés, dangereux ou hors de prix. Certains iront très loin s’ils ont peur pour leur enfant.

La chélation de métaux lourds pour l’autisme dénoncée au niveau international

Contrairement à des rumeurs qui circulent, la France n’est pas en retard en ce qui concerne un traitement de l’autisme qui existerait ailleurs et dont nous n’aurions pas connaissance à cause de la barrière de la langue (!)

mensonge etudes validant biomed en anglais 1

Bien au contraire, les prises de positions officielles sont les suivantes :

  • Europe : « Malgré les nombreuses affirmations sur Internet, il n’existe aucune preuve à l’appui des tests de diagnostic ou des traitements impliquant l’analyse des cheveux [… ] les traitements ([…]chélation[,…] n’ont aucune place dans le traitement des caractéristiques essentielles de l’autisme  » (Guide pratique de l’European Child & Adolescent Psychiatry, 2020)
  • USA : l’American Academy of Pediatry met en garde contre
    • les tests de dépistage de métaux lourds (sauf exceptions, et notamment pour le plomb), insistant sur le fait que les résultats pourraient motiver des traitements délétères qui ont parfois entraîné la mort
    • les tests de cheveux qui ont un problème de fiabilité du fait de nombreux facteurs qui interfèrent et l’anxiété générée par les résultats
    • les tests de provocation, qui sont potentiellement dangereux, et qui ne sont plus utilisés

Les produits qui ne sont pas des chélateurs

Détox et produits naturels

Ce qu’on appelle couramment « detox », ce n’est pas la chélation. Le terme « détox » a d’ailleurs été largement galvaudé.

Quand des médecins, des scientifiques, les autorités de santé mettent en garde contre les dangers de la chélation détournée pour « soigner » l’autisme, ou comme remède à tous les maux de la terre, ce qui est visé, ce sont des protocoles chimiques destinés à soigner des personnes victimes d’empoisonnement sévère.

Cela ne signifie pas que les produits naturels, les algues et compléments naturels soient toujours dénués de risques. Par exemple, la chlorella, vantée comme super aliment santé, elle peut, dans certains cas, être peut être elle-même contaminée par des métaux toxiques (!) Il y a surtout des produits qui deviennent nocifs car utilisés pendant de très longues périodes et à des doses extrêmement élevées.

Pour citer un exemple de « protocole naturel », celui de D. Klinghardt, un praticien dans la mouvance alternative qui attribue à tort l’autisme aux vaccins : chlorella, ail des ours, coriandre :

  • Il n’existe aucune preuve de l’efficacité de ces produits sur l’homme pour l’élimination des métaux lourds.
  • Il ne s’agit que d’une première étape pour Klinghardt qui passe ensuite aux médicaments prévus pour les intoxications massives (EDTA, DMPS).

A l’échelle européenne, comme aux USA ou dans d’autres pays, une réglementation stricte encadre les allégations relatives aux compléments alimentaires Les fabricants, les sites de vente, les professionnels de santé ne peuvent pas juste attribuer des vertus médicinales à ce type de produits, les fausses revendications tombant sous le coup de la loi.

Mais l’état des connaissances peut bien sûr évoluer si de nouvelles études sont publiées.

L’acide alpha-lipoïde (ou ALA)

Il n’existe pas la moindre référence dans la littérature scientifique pour démontrer que ce produit aurait des propriétés de chélateur. Ce produit est pourtant mis en avant à ce titre par un gourou de la chélation, Andrew Hall Cutler, qui prétend guérir 50% des cas d’autisme avec sa méthode confidentielle. Un fact-checking de ses déclarations dans un article dédié à sa méthode sur mon blog La chélation Cutler, la seule méthode sans danger pour guérir l’autisme ?

Selon le Vidal, l’ALA ne devrait pas Il devrait pas être utilisé sans avis médical . La Commission Européenne se penche actuellement sur le risque potientiel de syndromes insuliniques autoimmuns.

Les bains de pied ioniques

Les bains de pieds ioniques. Est-il nécessaire de prouver qu’il s’agit d’une arnaque ? En fait, il suffit d’essayer sans mettre les pieds…

detox bain de pieds

L’OSR

Un produit détourné de son but qui était d’éliminer des métaux lourds du sol et de l’eau en milieu industriel a été proposé comme thérapeutique pour usage chez l’homme par Boyd Haley. Contrairement à certaines revendications, il ne s’agit pas d’un produit naturel, ni d’un supplément nutritionnel. Il a été considéré comme un médicament par la FDA, non dénué d’effets secondaires préoccupants (anomalies de la fonction pancréatique, hyperplasie lymphoïde…). Boyd Haley aurait vendu ce faux produit miracle pour 1,5 millions de dollars. Autre appellation : emeramide

REFERENCES (9)

Zéolite

Advanced TRS est un produit promu par le marketing multi-niveau, excessivement cher. Ils prétendent sur le site officiel qu’il permet d’éliminer le mercure au niveau cellulaire mais ces allégations n’ont jamais été démontrées.

La zéolite peut comporter des impuretés et être contaminée et être elle-même contaminée aux métaux lourds selon la provenance et la méthode de production, ce qui est un comble !

La chélation chimique, une efficacité qui a aussi certaines limites

Intoxications avérées

Selon Michael Kosnett, médecin toxicologiste et spécialiste en santé environnementale, les chélateurs sont efficaces en cas intoxication aiguë si administrés rapidement après l’exposition mais en cas d’exposition sur le long terme l’efficacité ne serait pas démontrée mais les avis divergent à ce sujet car d’autres avancent qu’ils ont aussi une efficacité en cas d’intoxication chronique (par exemple, exposition professionnelle).

Le DMSA, qui est le chélateur le plus couramment employé, ne fonctionne pas bien contre le mercure selon une publication scientifique du Dr W. Rogan (National Institute of Environmental Health Sciences )

Un autre problème spécifique a été soulevé : enlever le mercure ou d’autres métaux toxiques s’ils sont stockés dans le cerveau, étant donné que les médicaments tels que le DMSA ou le DMPS ne franchissent pas la barrière hémato-encéphalique.

Philippe Grandjean qui a publié de nombreux articles sur les polluants chimiques, qui a siégé à de nombreux comités (Agence européenne pour l’environnement, OMS) insiste beaucoup sur le côté irréversible de séquelles d’empoisonnement aux métaux lourds sur le cerveau en développement.

Pour l’autisme

Aucune preuve issue d’essais cliniques ne suggère que la chélation pharmaceutique soit une intervention efficace dans le traitement des TSA (selon une revue systématique sur Cochrane, ainsi que d’autres sources).

Les dangers de la chélation

La perte de minéraux essentiels et vitamines

La chélation peut entraîner une perte en minéraux essentiels, plus ou moins importante selon le médicament utilisé. Il faut savoir que la chélation n’est pas seulement employée pour l’élimination de métaux lourds en médecine, mais parfois aussi pour débarrasser le corps de minéraux essentiels stockés en excès dans le corps et que cela représente une menace pour la santé (par exemple, le fer), même si ce ne sont pas les mêmes produits qui sont utilisés .

Pour compenser les risques liés à la déplétion en minéraux et vitamines, la supplétion en vitamines et oligo-éléments semble une solution a priori simple. Cependant, une dose excessive de certaines vitamines et de certains minéraux peut aussi entraîner des problèmes de toxicité, par ex pour le zinc, le calcium….

La redistribution de métaux lourds vers le cerveau

La redéposition de métaux lourds délogés par les chélateurs de parties du corps tels que les os migrant vers le cerveau, est un risque avec le BAL (Dimercaprol), ou l’EDTA

REFERENCES (10)

Une étude sur le rat : un signal d’alerte

Troubles cognitifs durables causés par la chélation en l’absence d’intoxication importante.

On a comparé les effets du succimer (=DMSA) sur des rats, certains ayant été exposés au plomb pendant 30 jours tandis que d’autres non. On leur a administré à tous du Succimer. Ce chélateur a amélioré les capacités d’apprentissage, d’attention et la régulation de l’excitation cérébrale chez les rats exposés au plomb. En revanche, chez les rats non exposés, la chélation au succimer a entraîné des troubles cognitifs et affectifs durables, aussi sévères que ceux des rats les plus exposés au plomb. Les auteurs déconseillent l’utilisation du Succimer chez des enfants en l’absence de concentration tissulaire élevée de plomb ou autres métaux.

REFERENCES (11)

Ces données ont entraîné, entre autres, l’annulation d’un essai clinique

Ces données ont motivé, entre autres, l’annulation d’essais cliniques planifié par le NIMH dont l’un sur 120 enfants pour évaluer la chélation comme thérapie pour l’autisme aux USA. L’essai devait tester une théorie des activistes antivax selon laquelle un conservateur de vaccin retiré depuis contenant du mercure peut causer l’autisme et qu’en enlevant le mercure du corps, on peut améliorer la réciprocité sociale et les capacités langagières des enfants autistes.

REFERENCES voir ci-dessous (12)

« La chelation est une intervention qui a été approuvée pour traiter des cas d’intoxication aux métaux lourds. Elle peut être administrée par voie orale ou intraveineuse. Il s’agit d’un traitement risqué qui peut éliminer en plus des métaux toxiques, aussi des minéraux essentiels. Il y a des cas d’arrêt cardiaque et de décès dus à la chélation »

Les effets secondaires des enfants non verbaux et avec des comorbidités

Il est aussi important de garder à l’esprit que les sujets visés par des pseudo-traitements extrêmes pour l’autisme sont souvent des enfants en bas âge, qui peuvent être non verbaux ne pouvant pas décrire leurs symptômes et sensations, et qui peuvent aussi avoir des comorbidités telles qu’épilepsie, conditions génétiques …

Une mère en France a signalé que son enfant a eu un arrêt cardiaque associé à une crise d’épilepsie grand mal lors d’une procédure de chélation pour « guérir » l’autisme

Les prises de position aux USA où ces pratiques de pseudo-traitements ont pris une ampleur considérable dans les années 2000 :

« même lorsqu’ils sont utilisés pour une intoxication par des métaux diagnostiquée de manière appropriée, les médicaments chélateurs peuvent avoir des effets secondaires importants, notamment une déshydratation, une hypocalcémie, des atteintes rénales, une augmentation des enzymes hépatiques, une hypotension, des réactions allergiques et des carences en minéraux essentiels. Une chélation inappropriée, qui peut coûter des centaines ou des milliers de dollars, risque d’entraîner ces inconvénients, ainsi qu’une toxicité pour le développement neurologique, une tératogénicité et la mort. »

l’American College of Medical Toxicology

« L’introduction volontaire dans le corps humain d’un facteur perturbateur, tel qu’un agent chélateur, en l’absence d’un problème de santé vital bien déterminé qui le nécessite, est préjudiciable et dangereuse »

(Tuer ou guérir ? Le mésusage de la chélation)

« Le décès d’un enfant de 5 ans le coût pour les familes, l’éventualité que des familles vulnérables partent en quête de cette intervention comme s’il s’agissait d’un traitement miracle, soulèvent des problèmes éthiques et interrogent quant aux pratiques professionnelles, une situation qui requiert notre attention sur le plan international » (2006).

Chelation therapy and autism

Aux USA, il y a eu une série de sanctions contre des praticiens proposant des chélations

En France :

« Aux États Unis, c’est la peur pour l’enfant qui est exploitée, avec la mise en avant d’un lien entre métaux lourds et troubles autistiques, pour justifier d’un recours massif à la chélation [1]. Face à ce phénomène, dès 2010 les autorités sanitaires et sociétés savantes américaines se sont clairement positionnées [1][2] et ont alerté professionnels et grand public sur des pratiques officiellement qualifiées de frauduleuses… » 

Dosages urinaires post-chélation des métaux lourds et pseudoscience
Ce qu’il faut retenir :

Bien que les médicaments puissent avoir des effets secondaires dangereux, les risques sont considérés comme justifiés face à une toxicité qui peut être fatale ou causer des lésions graves, voire permanentes.

Trois chélateurs et leurs effets secondaires

Je mentionne ici uniquement les chélateurs les plus employés dans les années récentes par des praticiens de pseudo-médecines pour « soigner » l’autisme :

DMSA ( Acide (2,3-dimercaptosuccinique) ou Succimer, Succicaptal, Chemet

Le DMSA est un médicament nécessitant une prescription initiale hospitalière en France

Eruptions cutanées, symptômes gastro-intestinaux, élévation des transaminases, baisse des neutrophiles, etc. A long terme insuffisance médullaire, peut causer des dommages sur le foie, les reins doivent être surveillés, carence en zinc, cuivre

Les effets secondaires graves du DMSA sont extrêmement rares. Ils comprennent : réaction allegique, and include allergic reaction, nécrolyse épidermique toxique (qui peut avoir une issue fatale si non diagnostiqué) et érythème polymorphe (syndrome de Stevens-Johnson) qui peut apparaître à l’initiation du traitement ou plusieurs mois après le début du traitement..

Le réseau pseudoscientifique DAN! (Defeat Autism Now) a publié un document de consensus, hors ligne mais accessible via les archives du Web sur la chélation où le DMSA est recommandé (max 1500 mg/jour, dose tt les 8 heures. Traitement qui peut durer plusieurs mois) Source (DMSA)

Voir une liste plus complète.

DMPS (Acide 2,3-Dimercapto-1-propanesulfonique. ou Unithiol ou Dimaval)

Pas d’autorisation de mise sur le marché en France, ni aux USA pour le DMPS

Risques et effets secondaires du DMPS : éruptions cutanées, nausées, élévation des transaminases, hypotension, vertige, brouillard mental, parfois frissons, réactions allergiques, . Un cas de Syndrome de Stevens-Johnson a été rapporté. (peut engager le pronostic vital). quelques cas rapportés d’érythème
multiforme, syndrome de Stevens-Johnson).
Dans le cas de traitements prolongés, le DMPS peut avoir des répercussions sur l’équilibre en minéraux, surtout pour le zinc et le cuivre.
D’après le réseau DAN! qui a pratiqué de nombreuses années ces faux traitements de l’autisme, il peut provoquer des symptômes cliniques ressemblant à ceux d’un empoisonnement au mercure (!)

Plus d’infos sur les effets indésirables

Pas d’autorisation de mise sur le marché en France, ni aux USA

L’EDTA (Calcitétracémate disodique ou EDTA calcique) par voir intraveineuse, des risques conséquents

Effets secondaires et risques de ce médicament qui est une antidote en cas d’empoisonnement au plomb et qui est administré par perfusion: néphrotoxicité, insuffisance rénale aiguë (sévère), nécrose tubulaire rénale (sévère), hypercréatininémie (sévère), hyperurémie – hyperazotémie (sévère), oligurie, céphalées, vomissements, fièvre, congestion nasale, malaise général, hypotension artérielle, risques allergiques

Risque de redistribution de métaux lourds stockés dans les os vers le foie ou le cerveau

REFERENCES en bas de page (13)

Aux USA, en 2005, un enfant autiste est mort dans le bureau du médecin pendant une chélation par EDTA par IV (il y aurait eu une erreur d’adminstration). Ce traitement était une aberration car l’enfant n’avait aucune intoxication aux métaux lourds d’après les tests

Le coût financier

La chélation entraîne un coût financier qui peut être très important.

  • consultations chez des médecins non conventionnés, ou des thérapeutes alternatifs qui préconisent généralement d’autres produits ou interventions en parallèle
  • déplacements, frais d’hébergement pour des consultations parfois à l’étranger
  • achat d’une multitudes de compléments alimentaires
  • coût des chélateurs
echec chelation et cout

Un témoignage saisissant

Je tenais à citer le témoignage d’un médecin qui proposait la chélation pour « guérir » l’autisme dans le cadre de sa pratique professionnelle et qui a joué un rôle certain dans la diffusion de ces théories. Il témoigne, en toute transparence, de son parcours atypique et de sa prise de conscience qu’il s’agissait de pratiques pseudoscientifiques et abusives. Depuis, il fait un travail de sensibilisation et d’information très appréciable : An Alternative-Medicine Believer’s Journey Back to Science

Eviter l’exposition aux métaux lourds

Même si cela n’a pas d’impact sur l’autisme, il est capital d’éviter les expositions aux métaux lourds pour préserver sa santé, et encore plus, celle des enfants à naître, de protéger l’environnement et de penser aux générations futures.

Quelques sources de contamination au plomb et au mercure

  • consommation massive de poisson et fruits de mer (mercure)
  • les poêles à charbon, les centrales à charbon (mercure)
  • certaines vieilles canalisations, aggravé par l’acidification de l’eau de source (plomb)
  • certaines veilles peintures qui s’écaillent dans des logements insalubres (plomb)
  • stands de tir (plomb)
  • mines de mercure, dans certaines régions du globe (plus d’infos)
  • orpaillage, les chercheurs d’or illégaux (mercure) cf une vidéo de 3 minutes, l’exploitation artisanales de mines d’or
  • certaines zones géographiques sont contaminées pour des raisons historiques. Exemple en France
  • certains métiers
  • produits de médecine ayurvédique
  • certains cosmétiques
  • air pollué
  • recyclage de batteries

Références

(1)

(2)

(3)

(4)

(5)

(6)

(7)

(8)

(9)

(10)

(11)

(12)

(13)

A lire également