A quoi jouent Olivia Cattan et Estelle Ast Verly ?

Un livre vient de paraître ce 31 mars 2021 : Tu peux lâcher ma main ! (31/03/2021), d’Estelle Ast Verly. Il nous livre le témoignage d’une mère d’enfant autiste. Comme il est bien écrit, il se vendra peut-être comme des petits pains. Mais j’espère que non. La préface de cet ouvrage diffuse des Fake News sur moi. Il annonce à tous qu’une partie de ma vie n’existe pas, que mon travail ne vaut rien. Cette préface, par Olivia Cattan, présidente de SOS Autisme, avance qu’Estelle aurait été « la seule maman à avoir le courage de dénoncer ces faits scandaleux [à ses côtés] auprès des agences sanitaires. En lanceuse d’alerte, elle a brisé l’omerta… ». Ces deux personnes tiennent à tout prix à être les « seules au monde », ayant « prêché seules dans le désert« . Il ne s’agit ni plus, ni moins que d’un récit de fiction et moi, je suis dépossédée d’une partie mon histoire qu’on s’approprie car c’est moi qui ai initialement lancé l’alerte.

Cet extrait est disponible sur le site d’Amazon en prévisualisation.

Le scandale, ce n’est pas seulement les dérives de Chronimed, c’est tout ce micmac, le manque de transparence autour de cette alerte. En septembre 2020, la justice a été saisie pour des traitements dangereux et sans validation scientifique prescrits à de nombreux enfants autistes. Le Livre noir de l’autisme d’Olivia Cattan, publié le 24 septembre 2020 a, sans aucun doute, joué un rôle décisif pour faire avancer les choses. Cependant, elle s’est appuyées sur des éléments issus de mes deux ans d’investigations sur le Web et sur les réseaux sociaux. A partir d’octobre 2017 j’avais commencé à faire toute une série de signalements aux autorités de santé avec de nombreuses preuves à l’appui. En juillet 2018, je me suis rapprochée d’Olivia Cattan. Un an 1/2 d’échanges avec elle ont suivi au cours desquels j’ai partagé avec elle des centaines et des centaines de fichiers et captures d’écran, à sa demande. Je suis tombée des nues quand j’ai découvert qu’une audience à l’ANSM où je devais aller pour un signalement commun avait déjà eu lieu un mois auparavant, que je n’étais plus tenue au courant de rien et exclue du processus. Estelle Ast Verly l’avait accompagnée et s’était emparée du dossier alors même qu’elle avait refusé tout début d’échange avec moi sur ces sujets. Elle m’a dit plus tard qu’elle ne menait pas exactement le même combat. Quand le Livre Noir de l’autisme est sorti, je ne pouvais que constater que l’auteure ne m’avait pas citée dans la section Remerciements dans son livre, contrairement à 35 autres personnes, malgré mes nombreuses contributions, mais la réalité est bien pire encore : toutes mes démarches et mon travail sont niés en bloc tandis qu’une autre personne, bien peu impliquée dans cette cause, est propulsée sur le devant de la scène.

La question qui nous vient à l’esprit, c’est pourquoi donc Estelle Ast Verly, a-t-elle refusé tout début d’échange avec moi sur ces sujets ?

Olivia Cattan m’a dit au téléphone que c’est parce que je suis autiste…

Il y a aussi d’autres pistes d’explications, hypothétiques bien sûr. Parmi les partisans d’approches alternatives de l’autisme, des voix s’élèvent pour dénoncer certaines dérives touchant leur milieu, mais tout en continuant de cautionner la fausse science par ailleurs. Pour ma part, je dénonce toutes les pseudosciences autour de l’autisme. Estelle Ast Verly, quant à elle, ne souhaitait pas la fermeture de groupes Facebook faisant la promotion de faux remèdes pour guérir l’autisme. On pourrait aussi relever sa participation à un projet de militants antivax. Elle a contribué à la réalisation d’une vidéo projetée par Sûreté Vaccins avec le film VAXXED à Cannes, relayant la théorie de Wakefield, attribuant l’autisme aux vaccins sur la base d’une étude frauduleuse. L’organisatrice de l’événement est aussi à l’initiative du Congrès Sortir de l’autisme de toutes les approches pseudoscientifiques. Il est un fait connu que la mouvance « biomed » qui prône l’expérimentation de toutes sortes de produits non éprouvés pour guérir l’autisme est intimement liée au mouvement antivax. Le congrès Sortir de l’autisme, tout comme l’événement annuel mondial AutismOne à Chicago, l’illustrent très bien.

Quelques captures d’écran ci-dessous (à faire défiler) :

Pour plus de détails :

Imbroglio autour d’une alerte

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *