Le réseau DAN! ou Defeat Autism Now

Lancé par l’Autism Research Institute en 2005, le programme DAN! (Defeat Autism Now) rassemblait des praticiens qui ont défrayé la chronique par leurs interventions pseudoscientifiques et abusives. Cherchant à éradiquer l’autisme au moyen d’interventions plus ou moins risquées telles que chélations de métaux lourds, oxygénation hyperbare, immunoglobulines intraveineuses, régimes, prise de vitamines à haute dose, et autres compléments alimentaires plus ou moins “miraculeux”. Il est basé sur la croyance en une véritable épidémie d’autisme qui serait causé par les vaccins, un déficit immunitaire. S’il a fait beaucoup parler de lui aux Etats-Unis, il a essaimé dans divers pays du globe, et, dès 2002(*), même en France. Les médecins intéressés pouvaient obtenir une certification DAN! en quelques heures. La liste des praticiens figurait sur le site de l’Autism Research Institute de 2001 à 2011. Les membres fondateurs du DAN! sont Bernard Rimland, Jon Pangborn et Sidney Baker. Je citerai juste quelques noms de médecins DAN! parmi ceux dont on a le plus entendu parler en France : Anju Usman et Jeff Bradstreet, Lorène Amet, Dra Clavera Ortiz, Jaquelyn McCandless

Des hypothèses tous azimuts sont testées de manière informelle, ou dans des études médiocres, qui peuvent être sans groupe de contrôle, ou teintées de conflits d’intérêts, parfois menées par des personnes épinglées et sanctionnées par les autorités. Les parents eux-mêmes sont souvent les évaluateurs avec tous les biais que cela engendre. L’autisme étant considéré comme un fléau à éradiquer de toute urgence, les prises de risques sont relativisées. Les familles, pour leur part, sont poussées à des dépenses inconsidérées.

Le DAN! a été mis à l’arrêt en 2011, entre autres sous la pressions des militants pour la neurodiversité, offensés, à juste titre, par le slogan “Vaincre l’autisme” qui porte atteinte à leur dignité. C’est alors qu’un nouveau réseau a pris la relève : le MAPS (Medical Academy of Pediatric Special Needs) en partenariat avec un organisme antivax discrédités comme Generation Rescue de la figure antivax Jennifer McCarthy, ou TACA (Talk About Curing Autism) qui a du récemment changer de nom face à son impuissance à guérir l’autisme (!). Sur le site du MAPs, on retrouve une partie des praticiens du DAN! Le fondateur du MAPS, Dan Rossignol, a publié nombre d’études dans diverses revues scientifiques mais aussi dans la douteuse Medical Veritas et aussi Medical Hypotheses, connue pour ses contenus insolites. Il est intervenu aussi comme conférencier au festival mondial des antivax et des charlatans en tous genres, AutismOne. Il promeut entre autres l’oxygénation hyperbare, pour traiter l’autisme. Le co-fondateur du MAPS, David Berger, pour sa part, fait subir un traitement de chélation à 60% de ses patients autistes.

A son apogée durant les années de gloire d’Andrew Wakefield, avant que son étude incriminant les vaccins comme cause de l’autisme ne soit rétractée et que la fraude ne soit mise à jour, ce phénomène est perte de vitesse depuis. Cependant, ce qui en reste est plus difficile à combattre car véhiculé dans des groupes de réseaux sociaux secrets aux pratiques parfois extrêmes. Il ne faut pas non plus oublier ceux qui appartiennent à ce courant de pensée mais face à leur impopularité croissante, enrobent de façon extrêmement habile leur discours. puis ceux en apparence bienveillants vis-à-vis des personnes autistes tout en bafouant leurs droits les plus élémentaires.


(*) par le biais du Dr Skorupka, qui en a été la seule représentante chez nous mais qui était aussi praticienne Chronimed en parallèle, cumulant les dérives.

Note :

Le DAN! est un mouvement distinct de l’approche Chronimed. Le premier a pris naissance aux USA sous l’impulsion de Bernard Rimland et propose un ensemble éclectique d’approches. Le deuxième concerne des praticiens en France qui abordent l’autisme sous l’angle de la maladie de Lyme et d’autres infections “froides” (ou latentes).

Références

(en anglais sauf le premier lien)