Autisme : un examen non reconnu promu sur Facebook

L’encéphaloscan a fait l’objet d’un matraquage publicitaire dans un groupe Facebook autour d’approches alternatives de l’autisme. Cette technique d’imagerie n’a pourtant jamais bénéficié d’aucune reconnaissance par les autorités de santé.

Le seul radiologue proposant cet examen affirme qu’il vise à mesurer la pulsabilité du tissu cérébral et à évaluer les déficits d’oxygénation. Il a participé au lancement des travaux de Chronimed, un groupe de médecins qui prétend traiter l’autisme avec des antibiotiques. Un membre ce réseau, avance sans la moindre preuve qu’il s’agit de l’examen le plus sensible pour évaluer l’oxygénation cérébrale.

Un sésame pour des séances d’ostéopathie

Dans le cadre de traitements expérimentaux de l’autisme menés hors de tout cadre officiel, cet examen a été demandé pour des évaluations avant/après, notamment par des médecins Chronimed. Il s’agit par ailleurs d’un sésame indispensable pour accéder aux séances d’un ostéopathe qui bénéficie des plus vives recommandations dans un groupe d’approches alternatives de l’autisme sur Facebook.

Un coût élevé

Une maman au RSA s’est laissée persuader que l’encéphaloscan, facturé 290 euros, était crucial pour la prise en charge de l’autisme de son enfant, tout comme des séances à 120 euros chez un ostéopathe exceptionnel. On peut facilement comprendre l’angoisse de cette mère qui ne voulait rien laisser au hasard. Elle a eu la chance, contrairement à d’autres, d’obtenir une prise en charge par la Sécurité Sociale. D’autres familles ont engagé des moyens financiers importants par un examen pratiqué par un seul radiologue et pour se rendre chez le seul ostéopathe recommandé sur Facebook. Ils ont du traverser la France, réserver un hôtel.

Des explications qui peinent à convaincre

Certains membres du groupe Facebook étaient enthousiastes, mais d’autres plus perplexes. Les doutes exprimés ont été balayés d’un revers de la main par la modération.

Les neurologues n’en ont pas entendu parler

Un dispositif de « captage »

Cela a été prescrit par un médecin qui assimile l’autisme à une infection bactérienne sur la base de notions pseudoscientifiques.

Des fausses informations sont véhiculées sur les causes de l’autisme par la même occasion.

Un témoignage qui intrigue

Il est question de la mouvance du prof. Luc Montagnier, le chef de file de Chronimed, une mouvance prônant l’antibiothérapie pour « guérir » l’autisme.

Concernant l’immeuble mentionné, plusieurs praticiens appartiennent par ailleurs à un groupe épinglé par la Miviludes.

Censure des critiques sur Facebook

L’encéphaloscan n’est pas un examen validé et l’ostéopathie n’est pas non plus un traitement pour l’autisme. Cependant, ce groupe Facebook a interdit toute critique ou remise en question.

Plus d’informations sur ce sujet

  • Un article très fouillé sur Psiram