En 2012, France 3 a fait la promotion de Chronimed, une association qui met en avant des pseudo-traitements pour l’autisme à une heure de grande écoute en dépit de l’absence totale de données scientifiques et de contrôle des résultats annoncés. Une communication irresponsable. Il était question d’une technologie innovante du prof Montagnier pour dépister des infections latentes dans le sang des jeunes autistes. Nous attendons toujours la validation de cette invention mais ça semble compliqué. La société Nanectis du prof Montagnier n’est plus en activité

« La société Nanectis (Yvelines), dont le prix Nobel 2008 est P-DG. C’est là que le test est réalisé, suivant le principe jamais démontré de la « mémoire de l’eau » qui affirme qu’une molécule peut être détectée dans un échantillon d’eau, même si elle n’y est plus, grâce à son rayonnement électromagnétique. Luc Montagnier prétend ainsi détecter la présence de la bactérie Borrelia, à l’origine de la maladie de Lyme, à partir d’ondes électromagnétiques émises par son ADN dans le sang du patient. Or ce test n’a jamais fait la preuve de son efficacité. »

Olivier Hertel, Sciences et Avenir – Electrophotonique et pseudo traitements
  • Tout récemment, France 3 Auvergne Rhône-Alpes a diffusé un autre court reportage sur le Dr Raymond, un porte-parole de Chronimed qui prétend avoir la solution pour traiter ou guérir l’autisme mais visé par une radiation. Ils mentionnent le reportage de 2012 sans la moindre pointe de regret et affichent un site pour poster un témoignage pour soutenir Chronimed au cas où il passerait trop inaperçu. France 3 Régions – Journal TV de Rhone Alpes (26 février – 00:8:05 à 00:10:44).
  • Le 06/03, France 3 Auvergne Rhône-Alpes ont publié un article sur leur site : « Nos enfants ne sont pas des souris de laboratoire » , à la question posée, « pourquoi les parents acceptent aussi facilement les prescriptions de ces médecins, qui ne sont pas des spécialistes de l’autisme reconnus mais seulement des généralistes ? », on aurait pu répondre aussi « parce qu’ils ont vu un reportage de 3 minutes qui en disait le plus grand bien sur France 3 en 2012 ».

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *