Journal International de Médecine : réaction à un article sur Chronimed

Réaction à un article paru dans le Journal International de Médecine, initialement en accès libre : Premières sanctions contre des médecins prescrivant des traitements hors AMM contre l’autisme, rédigé par Charles Haroche pour le JIM (Journal International de Médecine) suite à la mesure de radiation d’un médecin Chronimed qui était le porte-parole de cette association pseudoscientifique.

  • Chronimed est une association en bonne et due forme (R.N.A : W751213426) créée le 01/02/2012 et non juste un collectif
  • Les pseudo-traitements proposés par Chronimed ne sont pas des antibiotiques simples mais associées à des antifongiques et antiparasitaires. Le Dr Eric Caumes a décrit ces prescriptions comme abracadabrantesques lorsqu’elles sont appliées à la maladie de Lyme, or ici, il s’agit de « guérir » un trouble neurodéveloppemental.
  • La comparaison avec la prise d’hydoxychloroquine me rend pas justice aux enfants cobayes victimes de Chronimed sachant que ce dernier médicament a aussi été parfois ajouté au cocktail précédent
  • Il s’agit surtout de pseudo-traitements prolongés des années, ce qui n’est pas précisé ici
  • L’objectif annoncé de Chronimed n’est pas de réduire les difficultés comportementales mais de guérir l’autisme. En réalité, ces traitements ont provoqué des troubles de comportement d’après les témoignages de parents
  • Si Chronimed n’a pas obtenu les autorisations pour mener un essai clinique, ce n’est pas surprenant. Des études discréditent cette piste (cf. Debunk de Chronimed) et leur argumentaire avancé s’écroule comme une château de cartes
  • S’agit-il de traitements hors AMM ou d’expérimentations sauvages ? Une publication d’un rapport de cas dans une revue médicale nous apporte quelques éléments sur un « protocole » réalisé hors cadre légal par Chronimed.

« des antibiothérapies prolongées au risque de lourds effets indésirables, les « lyme doctors » prescrivent aussi des associations médicamenteuses aberrantes : antibiotiques + antifongiques + antiparasitaires + immunomodulateurs… en cures répétées ! relevant du charlatanisme. »

Deux académiciens : les professeurs Bricaire et Gentilini (l’Express)

Pour plus d’infos sur le scandale Chronimed :

Image par défaut
Suzanne Ruhlmann

Lanceuse d'alerte - contre les faux traitements de l'autisme

Publications: 45