Livre noir de l’autisme : la Maman anonyme, c’est moi

Le Livre Noir de l’autisme fait allusion à mes innombrables captures d’écran. J’ai fait des recherches intensives sur les pseudo-traitements de l’autisme, et plus particulièrement sur Chronimed, pendant 2 ans. J’ai partagé avec l’auteure une partie conséquente de ces pièces ainsi que d’autres documents à partir de mon premier contact avec elle, fin juillet 2018, et tout au long des 18 mois d’échanges qui ont suivi. Cependant, Olivia Cattan n’a pas souhaité dévoiler mon identité.

Passages du livre où mes captures d’écran et autres sources sont citées :

« un cadeau inespéré »

Le Chapitre 4 p. 45-48

Par « cadeau », elle fait référence à d’innombrables captures d’écran que j’ai faites en étant infiltrée dans des groupes Facebook d’approches alternatives de l’autisme et ailleurs sur le Web. Des extraits de conversations qui illustrent certaines dérives des beaucoup mieux que mille explications. Il était question de faire un signalement commun et aussi d’alerter les médias.

« Il y avait des articles de presse, des ordonnances, des copies d’écran de groupes Facebook biomed…Elle commença à faire plusieurs copies d’écran, puis se documenta sur le sujet, en accumulant des informations disséminées sur le Web… »

p 45

Il s’agit de mes sources web, références à des études, livres, articles de presse, blogs, commentaires éparpillés sur la toile publiés sur les réseaux sociaux, copies de certains documents essentiels que je craignais de voir disparaître, textes, résumés, récapitulatifs et surtout captures d’écran

« … attestant l’existence de ces « traitements » à base d’antibiotiques… »

p 46

Olivia Cattan n’ignorait pas tout au sujet de ces dérives, en cours depuis 2006. Des informations avaient déjà été diffusées dans les médias. Elle avait aussi la chance de bénéficier d’un large réseau, y compris dans le milieu associatif et les sphères influentes et était par ailleurs en contact avec Chronimed et elle a même contribué à leur promotion.

« J’ai classé les ordonnances ici et là »

p 46

Les ordonnances que j’ai récupérées étaient classées dans des répertoires étant donné mes signalements

« Je répertoriai les différents troubles provoqués par ces traitements »

p 46

Mes captures d’écran concernant les effets secondaires étaient triées par produit ou médicament. J’avais envoyé un lien d’accès au CNOM à ces dossiers dès 2017 dans le cadre de plusieurs signalements. J’ai posté les effets secondaires des traitements Chronimed sur les réseaux sociaux et sur mon blog avant d’avoir eu connaissance de son projet de livre.

(L’Express…) « souhaitaient me voir accompagnée d’Estelle »

p 51

Selon chapitre 6, seules Estelle Ast Verly et Olivia Cattan auraient été interviewées par l’Express et quelques mois plus tard, par le Parisien, deux articles sortis début avril 2019, alors que cela a aussi été le cas pour moi. J’ai été désignée comme lanceuse d’alerte par L’Express et le journal Le Parisien parle de mes captures d’écran comme d’une véritable bombe si les autorités s’en emparent.

« J’ai imprimé le dossier que m’avait envoyé la maman »

p 65

Il ne s’agit pas de pièce jointe de mail, ni d’un envoi postal, mais une série de liens d’accès accordés en consultation à des dossiers électroniques tout au long de mes échanges avec Olivia Cattan pendant une période d’un an 1/2.

Ordre des Médecins

p 50

Olivia passe sous silence ma présence à cette audience et a prétendu que je l’ai accompagnée pour de faux prétextes.

Deux ordonnances

p 159

Elle occulte mon signalement à l’Ordre des Médecins à compter d’octobre 2017, qui a abouti à une procédure d’urgence contre le médecin en question, menace de radiation pour 10 ans. Procédure qui n’a pas abouti à une sanction. Un médecin de la même mouvance dissidente faisait partie des 3 membres du jury… Olivia Cattan n’évoque pas ce signalement dans son livre, ni ma présence avec elle à une audience au CNOM.

Le Dr Bransten

p 163-165

C’est moi qui lui ai envoyé des liens vers ces documents, et il s’agit du médecin que j’ai signalé au CNOM en 2017.

Posts issus de groupes Facebook fermés transmis par une maman

p 172-175

Olivia Cattan retranscrit mot pour mot mes captures d’écran concernant les effets secondaires de « traitements » Chronimed aberrants. que j’avais transmis au CNOM, et en 2019 à SOS Autisme pour le signalement à l’ANSM. Je les avais postés sur mon blog avant d’être informée de l’écriture de son livre. J’ai fourni de la documentation et des captures d’écran sur une liste d’autres sujets qui y ont été traités

Une maman m’expliqua qu’à cause [d’Olivia et d’Estelle] les groupes Facebook biomed avaient tous fermé

p 41

Un groupe de 10.000 membres diffusant des fake news sur l’autisme a fermé à cause de moi (plus d’infos) et un autre est passé en mode secret un peu plus tard.

Section « Remerciements » du livre

p 255-258

Mon nom ne figure pas dans la section Remerciements du livre alors que 34 autres personnes ont été citées.


Plus d’infos